Page d'accueil

Association des amis de la Fondation Vasarely

English
Deutsch
Magyar
Facebook
 
   
 
 
   

Revue de presse 2017

 
 

22 décembre 2015

Aix : FranDisco, ville qui va cartonner

Rencontres du 9e art

FranDisco est une ville ignorée par les guides touristiques. Un déplacement professionnel nous y a entraînés un jour où l'on avait pas mal de sangliers plumitifs sur le feu. Et on l'a quittée la mort dans l'âme de ne pas pouvoir y prolonger plus longtemps le séjour. Car le même jour on peut y : sortir du tunnel du TGV et arriver directement plein centre-ville dans la cour d'un immeuble. Se régaler les yeux avec la sculpture monumentale de l'Atomium de Bruxelles réalisé pour l'expo universelle de 1958, puis avec la Tour Eiffel qui peut s'écrouler mais être reconstruite en un temps record. Dormir dans un hôtel suisse format gratte-ciel. Aller vibrer dans le stade où les footeux du club d'Anderlecht aiment coller des pâtées aux joueurs de La Gantoise. Bouquiner en écoutant les petits oiseaux, dans un des jardins du Château de Versailles. Ou tomber au coin d'une rue sur des cabines de douches transparentes où des filles vous sourient en la prenant...

Marcel Schmitz créateur-constructeur de "FranDisco" et Thierry Van Hasselt qui enrichit par le dessin (planche ci-contre) un projet artistique né à La "S" atelier de Velsium où artistes handicapés et valides se rencontrent.
© Photo Philippe Laurenson

 

télécharger le fichier .pdf

   

12 décembre 2015

Un regard plein d’illusions

Cette rare exposition sur l’art optique sort de l’oubli plusieurs artistes.

Des couleurs qui vibrent, des formes qui bougent, des tableaux qui ne tiennent pas en place : la Maison des arts de Laval s’est mise à l’heure de l’op art, courant clé des années 1960. L’exposition Op! Le vertige optique revient sur un mouvement certes vétuste, mais elle le fait avec honneur. Et bonheur. L’expérience sensorielle et physique qui découle des face-à-face avec ces oeuvres basées sur la répétition de motifs ne peut que provoquer sourires et étonnement..

«Stretch Series # 3», 1969, de Harold Town,
et planches de l’album «Constellations», 1967, de Victor Vasarely.
© Photo : Guy L’Heureux

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 décembre 2015

Let's move ! 100 oeuvres d'art cinétique

L’art cinétique est un mouvement polymorphe dont la richesse et la diversité se laissent difficilement appréhender de manière synthétique. Il n’a d’ailleurs réintégré que récemment le grand récit de l’histoire de l’art des années 1960, où il avait pourtant emporté un incontestable succès, aussi bien auprès des institutions que de la critique informée et, surtout, du grand public, qui lui a fait une véritable fête au moment des expositions qui ont jalonné cette décennie, jusqu’à Lumière et mouvement au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1967. Son dynamisme et son expansion internationale, à partir d’un foyer français, dans toute l’Europe, y compris l’Europe de l’Est et jusqu’en Union soviétique, sans parler de ses répercussions en Amérique latine dont beaucoup de ses artistes sont originaires, ont été longtemps sous-estimés. En outre, passé un certain temps de surprise, cette forme d’art s’était vue ramenée à de simples effets perceptifs ; réduit à cette seule définition, l’art optique et cinétique avait toutes les chances de ne pas livrer ses véritables enjeux : la dissolution de la forme compositionnelle classique, la remise en cause des supports habituels et la dématérialisation de l’objet d’art, la participation corporelle et polysensorielle du spectateur, la poursuite d’un art environnemental et architectural... Autant de pistes qui ont affecté l’idée traditionnelle de l’œuvre et du tableau de chevalet, ainsi que la relation du spectateur à l’œuvre.

Yvaral, "Progression polychrome", 1970.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 décembre 2015

Spitéri, œil poète sur les aixois

D'aujourd'hui jusquau 2 janvier,
elle expose à l'Office de tourisme sa série de portraits "Remarquables et remarqués"

La multitude de personnes qui a croisé le chemin et l’objectif de Sophie Spitéri à Aix savent au moins trois choses : elle arrive toujours en avance, pour préparer son coup photographique. En monisme temps qu’il n’en faut pour le redouter, elle peut refaire la décoration d’une main, d’un bureau ou d’un vestiaire de star, pour mettre en valeur son sujet. Si elle le pouvait, il en irait de même pour les scènes de crime et, enfin, s’il s’agit de réussir « son » image en plongée, elle peut vous demander un objet aussi incongru qu’un immense escabeau comme s’il s’agissait d’un stylo. En douceur mais avec une voix aiguë doublée d’un art de la persuasion très abouti.

Trois des aixois tombés dans l'objectif de Sophie Spitéri et exposés
à l'Office de tourisme : Pierre Vasarely et les frères La Marca

 

télécharger le fichier .pdf

   

décembre 2015

Conférence : Le Bauhaus

mardi 15 mars 2016 à 19h00

Le Bauhaus
Par Agnès Ghenassia, historienne d’art

École d’art et d’architecture fondée en 1919 à Weimar, le Bauhaus, malgré seulement quatorze ans d’activité, a connu une résonnance sans pareille durant tout le XX° siècle et continue à fasciner encore aujourd’hui.
Lieu de synthèse des avant-gardes, il a été un catalyseur d’attitudes novatrices dans de nombreuxdomaines : l’architecture, le design, la peinture, la photographie, les arts du spectacle. Mais il a été aussi un modèle d’expérimentation pédagogique, de vie communautaire et de fantaisie créative.
Véritable école de la créativité, le Bauhaus voulait inventer l’avenir, être porteur non seulement de techniques et de formes nouvelles, mais de comportements nouveaux.
Sa fermeture définitive à Berlin en 1933 ne l’a pas empêché de « renaître » en particulier aux Etats-Unis, grâce à des enseignants hors pair et des architectes prestigieux.
En coopération avec la Fondation Vasarely
ENTRÉE LIBRE
Renseignements :
Centre Franco-Allemand de Provence au 04 42 21 29 12
ou à cfaprovence@orange.fr

 

sauvegarder l'événement sur evensi >>>

   

2 décembre 2015

Spitéri, œil poète sur les aixois

D'aujourd'hui jusquau 2 janvier,
elle expose à l'Office de tourisme sa série de portraits "Remarquables et remarqués"

La multitude de personnes qui a croisé le chemin et l’objectif de Sophie Spitéri à Aix savent au moins trois choses : elle arrive toujours en avance, pour préparer son coup photographique. En monisme temps qu’il n’en faut pour le redouter, elle peut refaire la décoration d’une main, d’un bureau ou d’un vestiaire de star, pour mettre en valeur son sujet. Si elle le pouvait, il en irait de même pour les scènes de crime et, enfin, s’il s’agit de réussir « son » image en plongée, elle peut vous demander un objet aussi incongru qu’un immense escabeau comme s’il s’agissait d’un stylo. En douceur mais avec une voix aiguë doublée d’un art de la persuasion très abouti.

Trois des aixois tombés dans l'objectif de Sophie Spitéri et exposés
à l'Office de tourisme : Pierre Vasarely et les frères La Marca

 

télécharger le fichier .pdf

   

29 novembre 2015

Aix-en-Provence, un chef-d’œuvre touristique et un art de vivre

Cézanne et Vasarely, le musée Granet et la montagne Sainte-Victoire. Aix-en-Provence attire les arts et la beauté. Un nouveau centre d’art vient même d’ouvrir en ville.

Après avoir passé Avignon et avant d’arriver à la mer, il y a Aix. L’ancienne capitale de Provence a gardé son centre comme un trésor, bordé par des boulevards abrités de platanes et lové dans son luxe comme un escargot au goût de calisson.

Même si l’agglomération est grande, ceinturée par plusieurs autoroutes, Aix-en-Provence se résume pour beaucoup à ces quelques rues qui cheminent autour du fameux cours Mirabeau. Une douceur de vivre et un prix de l’immobilier qui en font une exception française. C’est une ville d’artistes, marquée par l’enfant du pays, Paul Cézanne, et par ceux qui l’ont célébrée, d’Émile Zola à Charles Trénet en passant par Ernest Hemingway ou Blaise Cendrars.

 

télécharger le fichier .pdf

   

25 novembre 2015

BD - Aix capitale qui doit le rester

Alors que l’arrivée de la Métropole laisse planer des doutes sur l’avenir de certains rendez-vous culturels, les Rencontres du 9e art affichent plus qu’un très bon bilan: une renommée nationale. Détour dans les coulisses de la prochaine édition

GUILLAUMIT ;BRECHTEVENS; AMANDINENANDRIN

 

télécharger le fichier .pdf

   

21 novembre 2015

La plus belle collection d'art moderne et contemporain hors monde occidental se trouve à Téhéran. La révolution islamique l'avait fait disparaître. Elle vient de ressortir de l'oubli.

Il ne s’agit surtout pas d’une simple exposition. La rétrospective de l’artiste iranienne intitulée «Towards the ineffable» (Vers le sublime) Farideh Lashai qui s’est ouverte le 21 Novembre au Musée d’Art Contemporain de Téhéran est un événement artistique et bien au-delà. Un symbole peut-être du retour de la République islamique d’Iran dans le concert des nations pour reprendre cette expression pompeuse et désuète. Les deux conservateurs ont choisi d’associer des artistes iraniens et des artistes occidentaux pour appréhender le parcours de l’artiste décédée en 2013 à 68 ans. Pour illustrer ses filiations, ils ont notamment rassemblé des œuvres marquantes de l’histoire de l’art en occident depuis 1880.

La plus belle collection moderne et contemporaine non européenne et américaine.

On y trouve, entre autre, des impressionnistes, de l’art moderne, du pop art, de l’art américain d’après guerre. Les œuvres sont signées par une liste d’artistes qui donne le vertige: Munch, Degas, Van Gogh, Pissarro, Renoir, Gauguin, Toulouse-Lautrec, Kandinsky, Braque, Picasso, Miró, Magritte, Marc Chagall, Soulages, Francis Bacon, Richard Hamilton, Henry Moore pour les Européens; Warhol, Lichtenstein, Rosenquist, Vasarely, Jackson Pollock, Rothko, Jasper Johns pour les Américains.

Un des panneaux du tableau de Jackson Pollock Indian Red Ground
à Tokyo en 2012. REUTERS

 

télécharger le fichier .pdf

   

20 novembre 2015

La fibre optique s'attaque aux TPE

CAPAIX présentait hier à la Fondation Vasarely l'extension du réseau très haut débit et les offres pour les entreprises.

Maurice Farine, président de Pays d'Aix développement (PAD)
et Patrick Zentar, directeur de Capaix Connectic

 

télécharger le fichier .pdf

   

20 novembre 2015

Mobilité : 1001 façons de capter et créer du son

Aujourd'hui et demain, entre École supérieur d'art, Fondation Vasarely et centre d'Aix, le Mobile Audio Fest du labo en art audio "Locus Sonus", propose d'explorer gratuitement avec 15 artistes internationauxl, les relations entre mobilité et les formes d'écoute comme de création sonore qui en découlent.

 

télécharger le fichier .pdf

   

16 novembre 2015

GAMERZ JOUE DOUBLE JEU

Le festival des arts multimédia d'Aix-en-Provence a donné à voir des détournements ludiques et réflexifs de notre univers saturé de nouvelles technologies, et même des œuvres qui leur tournent le dos.

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 novembre 2015

Gamerz, même pas mal en 3D

Place d’abord aux performances pour la soirée d’inauguration le 6 novembre à la fondation Vasarely. En ouverture, Emmanuelle Grangier chorégraphie « Link Human / Robot », un ballet tendre et improbable pour une danseuse et un robot Nao. Une création plutôt convaincante si ce n’est le final. Car non, l’intervention du sax n’était vraiment pas nécessaire.

NAO en ouverture du festival Gamerz le 6 novembre
(pas le robot, mais l’artiste japonais qui mixe robotique et noise). © DR

 

télécharger le fichier .pdf

   

7 novembre 2015

FONDATION VASARELY : L' ANNULATION DE LA SENTENCE ARBITRALE DE 1995 EST CONFIRMÉE PAR LA COUR DE CASSATION !

Position de la Cour de cassation. 
Elle rejette le pourvoi, donnant ainsi satisfaction à la Fondation Vasarely et à son  président, Pierre Vasarely: 
"Mais attendu, qu'ayant retenu que les conditions dans lesquelles l'arbitrage avait été décidé, organisé et conduit en faisaient un simulacre de procédure mise en place par les héritiers de l'artiste pour favoriser leurs intérêts au détriment de ceux de la Fondation, la cour d'appel a pu, hors toute dénaturation, en déduire l'existence d'une fraude à l'arbitrage contraire à l'ordre public ; que le moyen n'est pas fondé "

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 novembre 2015

Succession Vasarely à Aix: la Cour de cassation met de l'ordre dans l'héritage

La Cour de cassation a confirmé l'annulation d'une sentence arbitrale de 1995 par laquelle quelque 400 oeuvres de l'artiste d'origine hongroise Victor Vasarely avaient été retirées de la fondation éponyme.
Dans son arrêt du 4 novembre que s'est procuré l'AFP, la Cour approuve la décision de la cour d'appel de Paris, qui en mai 2014 avait annulé deux sentences arbitrales, de 1995 et 1996, devant régler un litige opposant la Fondation aux fils de l'artiste décédé en 1997.

En 1995, l'arbitrage -- une décision de justice privée -- avait privé la Fondation de quelque 400 œuvres au bénéfice des deux fils de l'artiste, André  et Jean-Pierre, dit Yvaral.

© photographie Xavier Zimbardo

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 novembre 2015

Encore une victoire pour Pierre Vasarely

Moins d'une semaine après que la Cours de cassation avait confirmé que Pierre Vasarely, le petit fils de l'artiste, était bien le titulaire du droit moral de Victor Vasarely, la plus haute autorité vient de confirmer l'arrêt de la cour d'appel de Paris du 27 mai 2014, mettant un terme défininif à l'arbitrage qui avait été convenu entre Michèle Taburno, Jean Pierre Vasarely (1934 - 2002) et André Vasarely, fils et héritiers réservataires de Claire (1909 - 1990) et de Victor Vasarely (1906 - 1997).

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 novembre 2015

Succession Vasarely: la Cour de cassation confirme l'annulation d'une sentence arbitrale litigieuse

La Cour de cassation a confirmé l'annulation d'une sentence arbitrale de 1995 par laquelle quelque 400 oeuvres de l'artiste d'origine hongroise Victor Vasarely avaient été retirées de la fondation éponyme, a-t-on appris jeudi auprès de la fondation.
Dans son arrêt du 4 novembre que s'est procuré l'AFP, la Cour approuve la décision de la cour d'appel de Paris, qui en mai 2014 avait annulé deux sentences arbitrales, de 1995 et 1996, devant régler un litige opposant la Fondation aux fils de l'artiste décédé en 1997.

 

télécharger le fichier .pdf

   

3 novembre 2015

Am Rande . . .

Der Informationsschalter des Haller Finanzamts ist eigentlich kein Ort, an dem man musikalische Genüsse erwartet. Sowieso ist man hier ja nicht, weil man will, sondern weil man muss. Doch dass dann ausgerechnet der alte Depeche-Mode-Klassiker "Personal Jesus" aus einem versteckten Lautsprecher an die Ohren der Wartenden dringt, hat doch eine gewisse Stringenz. Singt Dave Gahan womöglich gar nicht von Gottes Sohn, sondern vom Beamten, der die Einkommensteuererklärung bearbeitet? "Someone to hear your prayers", heißt es schließlich und, bei falsch ausgefüllten Formularen, hoffentlich: "You know I'm a forgiver".
Victor Vasarely stammte aus Ungarn. Dort hieß er Vásárhelyi Gyozo. Und wie klingt das? Victor Vasarelys Enkel Pierre Vasarely spricht es im Adolf-Würth-Saal der Haller Kunsthalle Würth vor. Und er erläutert: "Das heißt Marktplatz." Das passt einerseits zu dem Bild, das man sich in der Veranstaltung von der Person Vasarely machen kann. Denn der Maler legte großen Wert darauf, dass seine Kunst für jeden erreichbar ist - wie ein Marktplatz. Andererseits passt es auch nicht: Mit dem Geschäftemachen hatte es der Künstler nur am Anfang seiner Karriere, als er mit Werbeaufträgen viel Geld verdiente. Später war es ihm nicht mehr wichtig, dass für seine Kunst gut bezahlt wurde.
Mit so einem Andrang hatte man am Sonntagnachmittag in der Braunsbacher Burgenlandhalle nicht gerechnet: Sechs Posaunenchöre hatten zum "Blecherlebnis" geladen. Lange vorm ersten Akkord war kein Stuhl mehr frei. Also packten die Zuhörer mit an, halfen Tische und Turnbänke aufzustellen. Dennoch mussten einige Gäste stehen - und hielten durch.

 

télécharger le fichier .pdf

   

30 octobre 2015

In der RUB erstrahlt ein Kunstwerk von Viktor Vasarely in neuem Glanz / Gemeinsame Pressemitteilung der Ruhr-Universität Bochum und des Bau- und Liegenschaftsbetriebs NRW Dortmund

Bochum (ots) - Eine besonders anspruchsvolle Restaurierung ist an den Ruhr-Universität Bochum gelungen: Nachdem sie jahrelang durch eine Plane verdeckt und vor weiteren Beschädigungen geschützt war, strahlt die bunte Keramikwand an der Südseite des Hörsaalzentrums Ost (HZO) endlich wieder in den Raum und in neuem Glanz. Das Werk des berühmten Künstlers Victor Vasarely wurde im Laufe dieses Jahres aufwendig restauriert und wird nun für die Öffentlichkeit freigegeben.

Victor Vasarelys 15 Meter lange und fünf Meter hohe bunte Keramikwand wurde ursprünglich im Jahre 1971 geschaffen. Sie setzt sich aus farbigen Keramikfliesen in Form von Dreiecken, Quadraten und Rhomben zusammen.

In Abstimmung mit der Ruhr-Universität Bochum und den Denkmalpflegern des Landschaftsverbandes Westfalen-Lippe (LWL) hatte der Bau- und Liegenschaftsbetrieb NRW Dortmund Anfang 2013 den Auftrag zur Erstellung eines Restaurierungskonzeptes erteilt. Mit einem Aufwand einschließlich Planungs- und Gutachterkosten von rund 110.000 Euro wurde Victor Vasarelys Kunstwerk anschließend im Zeitraum von März 2015 bis Juni 2015 restauriert.

Victor Vasarely lebte von 1906 bis 1997. Er war ein französischer Maler und Grafiker ungarischer Abstammung und zählt zu den Mitbegründern der künstlerischen Richtung Op-Art. Neben zahlreichen Kunstwerken entwarf er 1972 auch das rautenförmige Signet für Renault, das deren Autos heute noch tragen.

 

télécharger le fichier .pdf

   

30 octobre 2015

Quand les particuliers soutiennent le Patrimoine

De nouvelles formes de financement permettent aux particuliers de s'investir pour soutenir le patrimoine et la restauration de monuments.

Face aux difficultés de l'état pour financer la sauvegarde et la restauration de notre patrimoine historique, les particuliers et mécènes sont appelés à la rescousse. Bien souvent, les bâtiments historiques sont la propriété de municipalités ou de privés qui n'ont pas les moyens pour en assurer la bonne conservation. Partant du principe qu'il s'agit avant tout de notre patrimoine commun, leurs propriétaires sont à la recherche de nouveaux financements.

La Fondation du Patrimoine qui est une structure reconnue d’utilité publique dédiée à la sauvegarde du patrimoine de proximité, a pour ambition de soutenir des projets portés par des collectivités locales, des associations et même des particuliers qui souhaitent mener à bien des restaurations de patrimoine bâti.

 

télécharger le fichier .pdf

   

29 octobre 2015

Succession Vasarely : la Cour de cassation confirme le petit-fils de l'artiste comme légataire

MARSEILLE [29.10.15] - La Cour de cassation a confirmé mercredi une décision du TGI d'Aix-en-Provence qui reconnaissait Pierre Vasarely, petit-fils de l'artiste d'origine hongroise décédé en 1997 Victor Vasarely, comme le légataire universel de l'artiste dans le cadre d'un litige qui l'opposait à sa belle mère.
"Il aura fallu près de 20 ans de procédure pour obtenir cette décision définitive", a déclaré jeudi à l'AFP Pierre Vasarely, se disant soulagé dans ce combat qui l'oppose à la seconde épouse de son père (Jean-Pierre Vasarhelyi, selon l'orthographe hongroise d'origine, dit Yvaral), Michèle Taburno autour de la gestion du fond de l'artiste.

 

télécharger le fichier .pdf

   

29 octobre 2015

Vasarely : après 20 ans de procédure le petit fils reconnu légataire universel

La Cour de cassation a confirmé mercredi une décision du TGI d'Aix-en-Provence qui reconnaissait Pierre Vasarely, petit-fils de l'artiste d'origine hongroise décédé en 1997 Victor Vasarely, comme le légataire universel de l'artiste dans le cadre d'un litige qui l'opposait à sa belle mère.

"Il aura fallu près de 20 ans de procédure pour obtenir cette décision définitive", a déclaré jeudi à l'AFP Pierre Vasarely, se disant soulagé dans ce combat qui l'oppose à la seconde épouse de son père (Jean-Pierre Vasarhelyi, selon l'orthographe hongroise d'origine, dit Yvaral), Michèle Taburno autour de la gestion du fond de l'artiste.

Pierre Vasarely en 2008,
devant le tribunal de grande instance d'Aix en Provence
© Anne-Christine Poujoulat/AFP

 

télécharger le fichier .pdf

   

29 octobre 2015

Nouvelle consécration : Pierre Vasarely est bien titulaire du droit moral sur l'oeuvre de Victor Vasarely et légitime propriétaire des archives.

La Cour de cassation rejette le pourvoi formé contre l’arrêt de la Cour d'appel d'Aix en Provence du 6 septembre 2011, en ces termes :

- Sur la titularité du droit moral : " Mais attendu qu’ayant énoncé à bon droit, par motifs expressément adoptés, que M. Pierre Vasarhelyi, légataire de l’ensemble de la quotité disponible en vertu du testament de Victor Vasarhelyi du 11 avril 1993, était légataire universel, la cour d’appel en a exactement déduit, sans commettre la dénaturation alléguée, que celui-ci avait vocation à recevoir l’universalité héréditaire et, en particulier, à devenir titulaire du droit moral de l’auteur, de sorte que les dispositions du testament précité étaient incompatibles avec celles des précédents testaments instituant Jean-Pierre Vasarhelyi légataire de ce droit".

- Sur les archives : "Mais attendu qu’après avoir constaté, hors toute dénaturation, que par un écrit du 8 août 1991, Victor Vasarely avait déclaré « donner [à Mme Taburno] son fichier, ses dossiers et répertoires en échange de la sécurité qu’elle ne s’en séparera pas et fera tout son possible, avec son fils Yvaral pour défendre et protéger son oeuvre », l’arrêt relève que le mandat général que Victor Vasarely lui avait confié pour la gestion de son oeuvre était incompatible avec une dépossession irrévocable ; que la cour d’appel en a exactement déduit que Mme Taburno ne pouvait se prévaloir de l’existence d’un don manuel et qu’il lui incombait, dès lors, de remettre les archives de Victor Vasarely à M. Pierre Vasarhelyi, légataire de l’ensemble de la quotité disponible".

 

Lire l'arrêt de la Cour de Cassation.pdf

   

29 octobre 2015

Succession Vasarely: la Cour de cassation confirme le petit fils de l'artiste comme légataire

La Cour de cassation a confirmé mercredi une décision du TGI d'Aix-en-Provence qui reconnaissait Pierre Vasarely, petit-fils de l'artiste d'origine hongroise décédé en 1997 Victor Vasarely, comme le légataire universel de l'artiste dans le cadre d'un litige qui l'opposait à sa belle mère.
"Il aura fallu près de 20 ans de procédure pour obtenir cette décision définitive", a déclaré jeudi à l'AFP Pierre Vasarely, se disant soulagé dans ce combat qui l'oppose à la seconde épouse de son père (Jean-Pierre Vasarhelyi, selon l'orthographe hongroise d'origine, dit Yvaral), Michèle Taburno autour de la gestion du fond de l'artiste.

La Fondation Vasarely à Aix-en-provence dont il est président, et qui avait connu des difficultés financières dans le passé, va pouvoir se consacrer à son objet de préservation et de promotion de l'oeuvre de Victor Vasarely, indique son petit-fils, alors que se prépare pour l'année 2016 un double anniversaire avec les quarante ans du bâtiment aixois érigé par l'artiste, et les 110 ans de sa naissance.
La Cour de cassation doit également statuer prochainement sur un autre litige qui oppose le président de la Fondation Vasarely à la veuve de son père concernant une sentence arbitrale par laquelle, en 1995, 400 oeuvres avaient été retirées du fond la Fondation, à une époque où Michèle Taburno dirigeait cette institution.
En mai 2014, la cour d'appel de Paris avait annulé cette sentence arbitrale.
En 2013, une juge d'instruction du pôle financier du TGI de Paris avait ordonné la suspension de la vente aux enchères de 21 oeuvres de Victor Vasarely, qui constituaient une partie des honoraires perçus par l'avocat Yann Streiff après la procédure d'arbitrage.

 

télécharger le fichier .pdf

   

21 octobre 2015

Kunsthalle Würth: FAZ-Redakteur, Kunstexperte und Kurator reden

SCHWÄBISCH HALL: Pierre Vasarely ist der Enkel des Op-Art-Künstlers Victor Vasarely und Präsident der Vasarely-Stiftung. Am Mittwoch, 28. Oktober, spricht er in Hall.

Die Kunsthalle Würth zeigt derzeit die Ausstellung "Op-Art - Kinetik - Licht". Einer der zentralen Künstler dieser Ausstellung ist Victor Vasarely (1906 bis 1997), eine der bedeutendsten Künstlerpersönlichkeiten aus der zweiten Hälfte des 20. Jahrhunderts. Der Kunstexperte Werner Spies meint gar, Vasarely sei in den 1960er-Jahren von Kunstfreunden wichtiger genommen worden als Pablo Picasso.
Nun steht Victor Vasarely im Mittelpunkt eines Gesprächs zwischen dem Kunsthistoriker Werner Spies, Andreas Platthaus, Redakteur der Frankfurter Allgemeinen Zeitung (FAZ) und Victor Vasarelys Enkel Pierre Vasarely, der heute die Fondation Vasarely in der südfranzösischen Stadt Aix en Provence leitet. Pierre Vasarely und Werner Spies, der Victor Vasarely persönlich kannte, wollen den Künstler und seine Kunst in ihren Erinnerungen lebendig werden lassen.
Info Das Gespräch beginnt am Mittwoch, 28. Oktober, um 19.30 Uhr im Adolf-Würth-Saal der Kunsthalle Würth in Schwäbisch Hall. Die Veranstaltung ist öffentlich und kostet keinen Eintritt, aber es ist eine Anmeldung per E-Mail an kunsthalle@wuerth.com erforderlich.

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 octobre 2015

LE NÉCESSAIRE ET COMTEMPORAIN REGARD

En 1974 débutait la construction du centre architectonique surnommé « la cité polychrome du bonheur » à Aix en Provence imaginé et conçu par le plasticien Victor Vasarely.

Le centre fut inauguré en 1976 par Claude Pompidou et Jacques Chirac alors premier ministre de l’époque.
Père de l’op’art c’est à dire l’art optique, nous connaissons tous Vasarely ne serait-ce que par le logo automobile Renault ou encore par l’influence immense qu’il a pu avoir sur le design des objets et figures géométriques particulièrement colorées dans les années 70.

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 octobre 2015

La Fondation Vasarely : Victor Vasarely, visionnaire utopiste

« En 1971, Victor Vasarely approche de ses soixante- cinq ans. Tour à tour étudiant brillant, graphiste surdoué, peintre en perpétuelle recherche, plasticien bousculant la vision ordinaire, enfin artisan d’un nouveau langage pictural qu’il propose à tous, il est au sommet de son art et de la notoriété. Le succès l’a accompagné. Il vient de restaurer le château de Gordes et de l’ouvrir à ses œuvres et à sa démarche. Il a maîtrisé la lumière, la forme, l’espace. Il atteint l’âge où l’on se tourne vers le temps... C’est dans le cadre d’une fondation qu’il projette de réunir en un lieu la matérialité des jalons de ce qu’il convient d’appeler son génie créateur. Il obtient qu’on assouplisse les règles régissant les donations pour pouvoir assumer seul la réalisation d’un tel lieu. Le projet s’ébruite et plusieurs sites lui sont proposés en France et au-delà, parmi lesquels Aix-en-Provence. Le voisinage de Gordes, le château et le village où réside le maître ont déjà consacré le choix de la Provence. …. »
Extrait du texte de Claude Pradel-Lebar, page 54.

 

télécharger le fichier .pdf

   

17 au 23 septembre 2015

Patrimoine une histoire d'avenir

L'édition 2015 des Journées européennes du patrimoine mettra l'accent sur le XXIe siècle, invitant à réfléchir sur l'architecture de demain. Rendez vous les 19 et 20 septembre.

 

télécharger le fichier .pdf

   

17 septembre 2015

Le patrimoine à l’ère du XXIe siècle

Le patrimoine du XXIe siècle est encore jeune mais il fait déjà l’objet de la thématique 2015 des Journées européennes du patrimoine.

Organisées par le ministère de la Culture et de la Communication à travers la Direction générale des patrimoines, et mises en œuvre par les directions régionales des affaires culturelles, les Journées ouvrent exceptionnellement au public des édifices habituellement fermés ou donnent accès gratuitement à certains musées.

 

télécharger le fichier .pdf

   

8 septembre 2015

Art Rio: uma panorâmica das visuais

A aguardada feira de arte internacional a ArtRio 2015 (Av. Rodrigues Alves, 10, Zona Portuária, Rio de Janeiro), uma das mais prestigiadas abre suas portas, em sua 5º edição reunindo 78 galerias de 11 países compondo um painel da arte contemporânea se posicionando como uma estratégica vitrine da produção contemporânea num cenário deslumbrante circundado por uma das mais belas vistas cariocas.

No seu espaço, a Ipanema apresenta trabalhos de Carlos Cruz Diez, Jesus Rafael Soto, Victor Vasarely, Sérgio Camargo, Lygia Pape, Maria Leontina, Milton Dacosta, Portinari, José Pancetti e Tomie Ohtake.

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 septembre 2015

Ako vznikol znak automobilky Renault. Ten, ktorý pozná celý svet

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 septembre 2015

MoMA to Open Eastern European & Latin American Art Exhibition 'TRANSMISSIONS' This Fall

The Museum of Modern Art presents Transmissions: Art in Eastern Europe and Latin America, 1960-1980, an exhibition on view from September 5, 2015, through January 3, 2016, that focuses on the parallels and connections among international artists working in-and in reference to-Latin America and Eastern Europe during the 1960s and 1970s.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 septembre 2015

Fotografias e cartazes assinalam 70 anos da ONU numa exposição em Lisboa

Uma exposição que celebra o 70.º aniversário da Organização das Nações Unidas (ONU), com fotografias e cartazes criados por artistas e designers de todo o mundo, é inaugurada na sextafeira, em Lisboa.

Também foram incluídos cartazes criados por artistas de renome como Marc Chagall, Joan Miró, Victor Vasarely, Robert Rauschenberg, Jean Micheal Folon, Hans Erni, Keith Haring, Oswaldo Guayasamín e Cristobal Gabarron.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 septembre 2015

Annecy, La Rochelle..., ces villes où il fait bon flâner

Les grandes vacances sont terminées mais pas les beaux jours. Pour prolonger le plaisir, voici quatre rendez-vous citadins à Aix-en-Provence, Annecy, La Rochelle et Reims.

• Aix, reine de Provence

Premier coup d'œil. Elle ne vole pas son nom. Entre les platanes qui l'abritent d'un soleil de plomb, la pierre ocre de ses palais, les fontaines qui chantent ses eaux claires et les champs de lavande qui roulent en vagues mauves jusqu'à la Sainte-Victoire, toute la Provence entre dans l'image. À ces élégances, ajoutons le rythme des pas qui colle au plaisir des flâneries nez en l'air, histoire de ne rien manquer, celui aussi de faire la pause en terrasse (sur le cours Mirabeau, Aix «assure», comme on dit) et les saveurs d'une arrière-saison qui libère la ville (140.000 habitants) comme sa région (300 jours de soleil par an) de ses urgences estivales. Ouf, à nouveau chez nous et entre nous, serait la devise du jour.

Inutile de préciser que la découverte ne se fait pas en un claquement de doigts. La belle a quand même deux mille ans d'âge - ou presque -, c'est assez pour assurer côté patrimoine et chroniques du temps qui passe. La vieille ville d'abord, ses hôtels particuliers du XVIIIe siècle, ses placettes pavées, ses fontaines, parcs et jardins. Une merveille à découvrir en compagnie d'un guide savant (office du tourisme). Un tour au marché, un verre cours Mirabeau, une escale à la fondation Vasarely, le maître de l'art cinétique, ou au Musée Granet - de Rembrandt à Van Gogh, Cézanne… Cézanne justement, «sa» montagne de lumière qui pointe là-bas, toute de gris, d'or et de pourpre, des chemins glissés à l'abri des oliviers, et le ciel se met à chanter.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 septembre 2015

Le clin d’œil de Michel Paysant au GRAV !

La Fondation Vasarely accueille, jusqu’au 20 septembre à Aix-en-Provence, L’œil phénomène, une exposition art et science inédite qui met en regard une série d’œuvres signées par des artistes du GRAV – le Groupe de Recherche d’Art Visuel a réuni entre 1960 et 1968 Horacio Garcia-Rossi (1929-2012), Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino (1932-2014), Joël Stein (1926-2012) et Yvaral (1934-2002) – et NOA (Nano Op Art) ; conçue par Michel Paysant, elle est la première œuvre d’art optique à l’échelle nanoscopique. Réalisée par le biais d’un dépôt d’or sur une plaque de silicium et de la technique de la lithographie électronique, NOA ne peut être appréhendée que grâce à un puissant microscope. Toutes les pièces présentées sont issues des collections de la galeriste parisienne Lélia Mordoch et de son frère José Mijan. « L’art géométrique répond à une volonté de recherche systématique qui privilégie la poésie et l’esthétique, relèvent ces derniers. Victor Vasarely fut un maître en la matière. Un maître qui sut travailler avec la génération qui lui a succédé et c’est ainsi que la géométrie mène au cinétisme dans une volonté de recherche où l’art et la science se rejoignent pour permettre aujourd’hui à Michel Paysant de créer cette nano-sculpture cinétique, point d’orgue d’une collection où l’art géométrique rejoint l’art conceptuel. »

 

télécharger le fichier .pdf

   

1 septembre 2015

LG OLED televízión elevenednek meg
Victor Vasarely képei

Az LG Electronics (LG) és a Szépművészeti Múzeum együttműködésének keretében egy, a színeket és a valódi feketetét tökéletesen megjelenítő LG OLED (azaz organikus fénykibocsátó diódával rendelkező) televízió került az óbudai Szentlélek téren található Vasarely Múzeumba, közelebb hozva a Budapesttől távol elhelyezett Vasarely-képeket is a látogatókhoz.

 

télécharger le fichier .pdf

   

28 août 2015

Nyárbúcsúztató fesztivál Óbudán

Hékás Békás Charlie-val Szélkiáltó a Kobuci kertben augusztus 29-30-án z Óbudai Nyár idén is színvonalas programokkal búcsúzik a nyár utolsó hétvégéjén.

 

télécharger le fichier .pdf

   

26 août 2015

Diamonds weren’t always forever:
117 years of Renault badges

As time passed, the diamond became indissociable from the company and was included in all documents and adverts. In the early '70s, however, it was decided that it wouldn't do any harm to make the logo just a little bit bolder. They ditched the name and employed op art legend Victor Vasarely, working with his son, to re invent the logo. He came up with a new treatment for the diamond shape, housed in a hexagonal perimeter that is still used today (though in 1972 it was based on parallel lines). With Victor’s father-son relationship now stronger than ever, so was Renault’s brand identity.

 

télécharger le fichier .pdf

   

24 août 2015

En images :
l'évolution du logo Renault

1972 : Renault commande à Victor Vasarely une nouvelle version de son losange. Fidèle à son style, l'artiste joue sur l'illusion d'optique.

© Renault Communication Droits réservés, Yvaral et Vasarely 1972

 

En images : l'évolution du logo Renault

   

24 août 2015

Le logo Renault :
117 ans d’identité de marque

En 2015, Renault a renouvelé son univers de marque. À cette occasion, revenons sur 117 ans d’emblèmes et d’identité de marque qui ont vu l’entreprise évoluer avec son temps.

1972 : Le célèbre Losange Vasarely

Pour donner plus de force encore au losange, l’entreprise décide en 1972 de l’épurer au maximum et de l’élargir. Le losange prédomine, le nom Renault n’est plus mentionné. L’entreprise met à contribution sa politique Art & Industrie, développée depuis 1967, à laquelle participe le peintre et plasticien Victor Vasarely. Le fondateur de l’art optique réalise avec son fils Yvaral un logo doté de stries parallèles à la fois simple et travaillé, technique et esthétique. La Renault 5 est le premier modèle au « nouveau losange ».

© Renault Communication Droits réservés, Yvaral et Vasarely 1972

 

télécharger le fichier .pdf

   

22 août 2015

Artistas celebran la inauguración de 18
nuevas salas del Museo Nacional de
Bellas Artes

Las 18 salas del primer y segundo piso del Museo Nacional de Bellas Artes, que fueron inauguradas este mediodía por la presidenta Cristina Fernández de Kirchner, presentan una cuidada selección de 320 obras -pinturas, esculturas, fotografía y grabado- que corresponden al arte argentino e internacional del siglo XX.

 

télécharger le fichier .pdf

   

21 août 2015

#Vasarely ou l’art de l’illusion visuelle

Le bon plan du jour. « L’Oeil phénomène », une exposition alliant art et sciences, en ce moment à la Fondation Vasarely à Aix-en-Provence.

La Fondation Vasarely, à Aix-en-Provence, héberge en ce moment une étrange exposition révélant tout le potentiel artistique de la science, et reposant sur ce qui fait le sel de l’oeuvre « vasarélienne » : la sensation visuelle et l’illusion d’optique. L’hôte de l’événement, considéré comme l’inventeur de l’art perceptuel et de l’Op’art, a parrainé le Groupe de Recherche d’Art Visuel (GRAV), qui a réuni entre 1960 et 1968 six artistes : Horacio Garcia-Rossi, Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino, Joël Stein et Jean-Pierre Yvaral. C’est leur travail qui est mis en lumière à la fondation, aboutissement de recherches artistiques alliant science et technique menées des années durant.

Horacio Garcia-Rossi, « Sphère 6 couleurs en mouvement ». Photo thomas granovsky L'utilisation de l'article, la reproduction, la diffusion est interdite - LMRS - (c) Copyright Journal La Marseillaise

 

télécharger le fichier .pdf

   

15 août 2015

Affordable collectibles:
vintage poster show in Hong Kong

... It’s an eye-catching collection, featuring bright, bold and upbeat posters by artists including Bernard Villemot, Henri Matisse, Victor Vasarely, Guy Georget and Hervé Morvan - for brands including Guinness, Campari, Martini, Perrier, Gitanes, Bally, BP and London Buses.

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 août 2015

[Le bon plan du jour ?]
« Aixpérience » à prix malin

Un nouveau pass est lancé par la ville d’eau et d’art, donnant accès aux principaux musées, sites touristiques et œnologiques du pays d’Aix, cadeaux de bienvenue à l’appui.

Avec trois options au choix -24, 48 ou 72 heures-, le tout récent pass « Aixpérience » apporte du renouveau en matière touristique à Aix. Avec l’idée d’offrir du « tout en un », comprenant visites ou découverte de la ville et son pays, « Aixpérience » permet en outre de bénéficier de nombreux avantages dans les principaux sites touristiques et auprès des partenaires sélectionnés par l’office de tourisme aixois.

Avec déjà 13 sites touristiques inscrits, dont le château Lacoste, la Fondation Vasarely, celle du camp des Milles ou encore l’écomusée de Gardanne, le pass est remis sous forme de carte numérotée à l’office de tourisme, accompagné d’un dépliant mode d’emploi localisant l’ensemble des sites incontournables (tarifs allant de 25 à 43 euros, tarifs enfants de 17 à 26 euros). Il suffit de le présenter lors du passage en caisse pour bénéficier de l’offre proposée par le prestataire. Le dépliant étant trilingue : français, anglais et italien. Et, cerise sur le gâteau, pour son lancement, une réduction exceptionnelle de 10% est offerte pour l’achat en ligne d’un ou plusieurs Pass sur le site de l’Office de Tourisme.

Le Château Lacoste est parmi les sites partenaires, à découvrir avec le Pass. photo H.B.

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 août 2015

Kinetic Sculpture that Moves
at a Snail-like Pace

PARIS — I particularly admire Pol Bury’s (1922–2005) shimmering, kinetic work when it almost imperceptibly quivers in a way that doesn’t immediately register with the viewer. At Espace Fondation EDF, Curator Daniel Marchesseau and Velma Bury, the artist’s wife, have assembled an exceptional historic presentation, Pol Bury: Instants donnés (Given Instants) (free to the public) of Bury’s whimsical art. His art was initiated by the shifting visions of the Cubo-Futurists and intensified by the sculpture of Naum Gabo, Antoine Pevsner, László Moholy-Nagy, Ludwig Hirschfeld-Mack, and then the kinetic art of Nicolas Schöffer and Takis, et al. Like Bury, these artists were concerned with opening up the static, three-dimensional sculptural form to a fourth dimension of time and motion that seeks to de-materialize the art object.

Bury’s art also traces back to 1960s Op Art: that hard-edge geometrical movement largely inspired by various optical experiments of Marcel Duchamp. Jesus-Rafael Soto, Bridget Riley, the GRAV group, Yayoi Kusama, Carlos Cruz-Diez, Yaacov Agam, Marian Zazeela, and Victor Vasarely (among others) are key Op references here. Op Art implied the kinetic in that its illusions effected an appearance of motion. But Kinetic Art also pioneered the use of optical movement and fashioned links between science, technology, and art.

 

télécharger le fichier .pdf

   

7 août 2015

Aix-Marseille :
l’innovation passe par l’université

[French Tech Tour] Pour ce tour des villes labellisées French Tech, L’Atelier revient sur l’écosystème de l’innovation dans la métropole Aix-Marseille.

Avec son millénaire d’existence, on ne s’attend pas nécessairement à voir Aix-Marseille Université jouer un rôle important dans le monde de l’innovation provençal. Fort de ses 72 000 étudiants, l’établissement s’est associé à de nombreux projets pour faire avancer les start-up locales. Le plus ancien : l’incubateur Impulse basé à Marseille. Fruit de l’association de plusieurs écoles et universités de la région, l’incubateur interuniversitaire aide les entrepreneurs locaux depuis 2001 pour des campagnes de deux ans. 107 start-up ont ainsi vu le jour en 14 ans avec le soutien des universités et des collectivités.

De son côté, l’école de commerce Kedge va lancer un Speed up Lab pour les usages numériques. Laboratoire de l’innovation ouverte, le projet veut accompagner les entreprises dans leur transformation numérique notamment : « Notre volonté est également d’accompagner dans un processus d’open innovation, les entreprises qui ont des projets en souffrance, faute de temps ou de ressources» explique l’école. En plus de son incubateur à venir, Kedge Business School tente donc de jouer un rôle dans le monde de l’innovation provençal tant chez les start-up que chez les entreprises installées.

Universités et musées se mettent aux couleurs de la French Tech à
Aix-en-Provence. Ici la Fondation Vasarely.

 

télécharger le fichier .pdf

   

17/23 juillet 2015

Lumineuse poésie
L'œil phénomène

Soudain, les repères s'évanouissent. Gravité, lumière, formes, contrastes et couleurs s'unissent dans le mouvement incessant et hypnotique. Tandis qu'un monde d'illusions immédiates, de métamorphoses sans fin, s'invente sous nos yeux, les sensations qu'il procure tiennent du vertige. Instant psychédélique, l'art cinétique est à l'œuvre. Dans une obscurité feutrée, au faite de la Fondation Vasarely, à Aix-en-Provence, l'expérience qu'offre l'exposition "L'œil phénomène" possède le pouvoir trouble d'attirer et de happer le regard dans un temps suspendu, hors de toute référence à la réalité extérieure. ... évoquent l'aventure d'une génération d'artistes venus, en 1960, rencontrer Victor Vasarely (1906 - 1997) et sceller la destinée du Groupe de recherche d'art visuel (GRAV).

Yvaral (1934-2002), Polygrammes B4 - 1969, acrylique sur toile, 72 x 142 cm

Julio Le Parc (né en 1928), Trame altéré - 1968, métal, sérigraphie et moteur 30 x 30 x 30 cm

 

télécharger le fichier .pdf

   

juillet 2015

Musées et centres d’art, le cap au Sud

A Avignon, Aix-en-Provence, Nîmes, et bien sûr Marseille, une belle flottille s’offre aux amateurs d’art contemporain.

A Aix-en-Provence, outre la Fondation Vasarely, inaugurée en 1976, le Musée Granet, si ses collections débutent aux périodes archéologiques, met l’accent sur le XXe siècle. La collection Jean Planque, autrefois lausannoise, y a trouvé refuge avec ses Dubuffet, ses Giacometti, ses Picasso. Et cet été, on y retrouve les Icônes américaines du San Francisco Museum of Modern Art, exposées ce printemps au Grand Palais, à Paris.

Le Carré d’art, à Nìmes, se revendique depuis plus de vingt ans comme un petit Centre Pom­pidou méditerranéen. (AFP)

 

télécharger le fichier .pdf

   

juillet 2015

Du G.R.A.V. à Michel Paysant
L'œil phénomène

Le Groupe de Recherche d'Art Visuel a réuni entre 1960 et 1968, Horacio Garcia-Rossi, Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino, Joël Stein et Jean-Pierre Yvaral. Passionnés de la lumière en mouvement, d'illusions d'optique, tous créent des œuvres qui enchantent et trouble la perception, aboutissement de recherches artistiques alliant science et technique. Avec Michel Paysant et son Nano Optic Art, ces artistes réunis représentent trois générations qui réfléchissent sur la perception visuelle, jouant sur les mots, sur les surprises des révélations de la lumière; Une invitation à un arrêt sur image pour penser des concepts aux confin de l'art et de la science.

Joël Stein à la Fondation Vasarely

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 juillet 2015

MoMA to open Eastern European & Latin American Art Exhibition 'TRANSMISSIONS'
This Fall -

The Museum of Modern Art presents Transmissions: Art in Eastern Europe and Latin America, 1960-1980, an exhibition on view from September 5, 2015, through January 3, 2016, that focuses on the parallels and connections among international artists working in-and in reference to-Latin America and Eastern Europe during the 1960s and 1970s.

The exhibition opens with a reconsideration of an international group of artists, including Willys de Castro (Brazilian, 1926-1988), Julije Knifer (Croatian, 1924-2004), and Julio Le Parc (Argentine, b. 1928), as well as Lucio Fontana (Italian, b. Argentina, 1899-1968), François Morellet (French, b. 1926), Victor Vasarely (French, b. Hungary, 1908-1997), and Ellsworth Kelly (American, b. 1923), among others, who were featured in the influential exhibition Art Abstrait Constructif International, which took place at Denise René's Gallery in Paris from December 1961 to February 1962. These artists' engagement with practices from geometric abstract paintings to kinetic light installations based on predetermined systems prepared a path from the abstract vocabularies of prewar modernism to an experience of art in constant flux, probing the roles of the artist, the spectator, and the institution.

 

télécharger le fichier .pdf

   

juillet 2015

Visions multiples

AIX-EN-PROVENCE – Derrière le sigle de GRAV se cache le Groupe de recherche d’art visuel, qui réunit six artistes à la fin des années soixante, dont Julio Le Parc et François Morellet. Adeptes d’expérimentations optiques, ils sont influencés par Vasarely, l’inventeur de l’Op Art (Yvaral, l’auteur du logo Renault, est même son fils). Autant de raisons pour les réunir dans la Fondation qui lui est dédiée depuis 1966 et qui sort enfin d’une période de turbulences.
L’œil phénomène, du GRAV à Michel Paysant à la Fondation Vasarely, du 19 juin au 20 septembre 2015.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 juillet 2015

Le vitrail Vasarely
à Port-Grimaud

Jusqu'au 20 août, Martine Sautory, historienne d'art, nous ouvre les portes de sept chapelles ou églises du Var décorées par des artistes du XXe siècle. Cette semaine l'église Saint François d'Assise, à Port Grimaud.

• Les 25 petits vitraux illustrent la course du soleil de l'aube au crépuscule

 

télécharger le fichier .pdf

   

juillet 2015

CLANS GOOD VIBRATIONS
les œuvres d'arts embarquées
dans l'architecture

Samedi 11 Juillet à 14h
salle culturelle du village Le Clans
Conférence de Pierre VASARELY
"la Fondation Vasarely"

• LE CLANS (06042), petit village des Alpes-Maritimes, juché à 690m d'altitude dans la Vallée de la Tinée est situé à 54 km au nord de Nice.

 

visiter le blog "le petit clansois" >>>

   

juillet 2015

Vasarely
une fondation et une œuvre
en pleine renaissance

Après des années de turpitudes juridico-familiale, l'œuvres du leader de l'Op art, Victor Vasarely, commence a reprendre des couleurs. Tout comme sa fondation, crée en 1976 à Aix-en-Provence, et aujourd'hui en pleine rénovation.

 

télécharger le fichier .pdf

   

19 juin 2015

Carte blanche à
Non Sans Raison
Été 2015

Créateur et éditeur français, Non Sans Raison renouvelle avec audace la porcelaine de Limoges et les arts de la table. Par ses créations et ses collaborations avec des designers, des artistes ou des manufactures, cette jeune entreprise conjugue une écriture contemporaine avec un savoir-faire ancestral mis au service d’une production de très grande qualité. Attaché à l’idée qu’une création n’a de sens qu’en regard d’une démarche pensée et argumentée, Non Sans Raison voit la porcelaine comme un point de départ vers une expérience multi-sensorielle qui parfois s’échappe de la table. Confrontant la tradition aux usages sociaux et gastronomiques d’aujourd’hui, leurs objets se font l’écho d’un art de vivre en transformation.

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 juin 2015

Victor Vasarely
Das Zebrafell und die Op-Art

Das Institut français in Stuttgart präsentiert „Victor Vasarely und sein Dis­cours de la méthode“ aus der Sammlung Würth: Die Serie „Déscartes“ – 22 Serigrafien und zwei Multiples – ,die in den 1960er Jahren als Edition für die Galerie Denise René in Paris entstand.

Victor Vasarely ist mit seiner Serie „Déscartes“ beim Institut français in StuttgartFoto: dd

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 juin 2015

L’œil phénomène,
une exposition sur la thématique art et science à voir à la Fondation Vasarely
• Pour l’œil

La programmation de la fondation poursuit la thématique art et science au cœur du projet artistique de Victor Vasarely. Trois générations d’artistes depuis les années 60 avec le GRAV aujourd’hui représentés dans la collection d’art cinétique de Lélia Mordoch et José Mijan : Garcia-Rossi, Morellet, Le Parc, Sobrino, Stein, Yvaral, les dessins nanométriques de Michel Paysant.

Photo : Horacio Garcia-Rossi, Sphère 6 couleurs en mouvement, 1969-71 ©Thomas Granovsky

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 juin 2015

Troublantes illusions
à la Fondation Vasarely

Exposition à la frontière des arts et de la science, "L'œil phénomène" joue sur les sensations visuelles et les illusions d'optiques. Le vernissage a lieu aujourd'hui.

"Sphère rouge en mouvement" une œuvre d'Horacio Garcia-Rossi

A partir d'aujourd'hui, la Fondation Vasarely s'éclaire grâce à l'exposition "L'œil phénomène", véritable plongée dans des œuvres hypnotiques particulièrement troublantes. Réparties sur trois salles, une vingtaine d'œuvres contemporaines explorent les limites du visible en interrogeant notre perception du monde. L'exposition s'appuie sur Noa, un dessin microscopique de l'artiste Michel Paysant qui dialogue avec une œuvre monumentale de Vasarely, père de l'art optique.

 

télécharger le fichier .pdf

   

14 juin 2015

Retour sur la scène d'exposition de
la Fondation Vasarely

Les mots clefs : Aix-en-Provence, art et science, Centre architectonique d'Aix-en-Provence, Francisco SOBRINO, François MORELLET, GRAV, Groupe de Recherche d’Art Visuel, Horacio GARCIA-ROSSI, Joël STEIN, Julio LE PARC, l’art perceptuel, l’Op art, Michel PAYSANT, musée didactique au château de Gordes, Nano Optic Art, YVARAL

La fondation propose une exposition permanente de 44 œuvres monumentales de Vasarely et pour l’été, accueille une exposition temporaire, L’ŒIL PHÉNOMÈNE/ Les artistes du GRAV / Michel PAYSANT : la collection de Lélia MORDOCH & José MIJAN du 19 juin au 20 septembre 2015. Michel MENU, chef du département Recherche du C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France) en est le commissaire, il présente les œuvres des artistes du GRAV : Horacio GARCIA-ROSSI, Julio LE PARC, François MORELLET, Francisco SOBRINO, Joël STEIN, YVARAL et de Michel PAYSANT : “Dans la Fondation de Victor Vasarely à Aix-en-Provence, L’Œil Phénomène est une exposition art et science qui témoigne de la permanence de la recherche sur la transmission de la sensation visuelle. L’hôte de l’exposition considéré comme l’inventeur de l’art perceptuel, de l’Op art a parrainé le Groupe de Recherche d’Art Visuel (initialement intitulé Centre de Recherche d’Art Visuel) qui a réuni entre 1960 et 1968 six artistes: Horacio Garcia-Rossi, Julio Le Parc, François Morellet, Francisco Sobrino, Joël Stein et Yvaral. Passionnés de la lumière en mouvement, des illusions d’optique, tous créent des œuvres qui enchantent et troublent la perception et qui sont l’aboutissement de recherches artistiques alliant science et technique. Dans la continuité Michel Paysant rebondit avec son dessin réalisé à l’échelle nanométrique N.O.A. (Nano Optic Art) et qui ne peut être vu qu’à l’aide de microscopes puissants“. Michel Menu.

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 juin 2015

Vasarely, Weöres és sokan mások a Magasháznál

Pécsen született vagy itt alkotó, a város hírnevének öregbítéséért sokat tett emberek képei jelennek meg a következő időszakban a Magasház köré vont kerítésen. A munka Weöres Sándor, Victor Vasarely és Breuer Marcell portréjával indult, de később Janus Pannonius és sok más pécsi arc is helyet kap a paravánon.

Bár a Magasház bontására még egy-két hónapot biztosan várni kell, az épületet körülölelő paraván addig is „önálló életet” kezdett élni. Pécsi street art művészek kezdték el ugyanis díszíteni a csupasz kerítéseket. Tegyük hozzá, olyan értelemben nem gerillaakcióról van szó, hogy önkormányzati jóváhagyással teszik ezt.

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 juin 2015

Jeff Mills & Mikhaïl Rudy
"Il ne faut pas avoir peur d’explorer"

Après avoir collaboré avec un orchestre classique, l’inlassable chercheur Jeff Mills a recruté le réputé pianiste Mikhaïl Rudy pour abattre les cloisons entre les genres, le temps d’un duo au Louvre. Rencontre exclusive.

Vega 200 - Victor Vasarely © Fondation Vasarely

…M.R. : C’est de l’art cinétique inspiré par le peintre Vasarely, c’est incroyable, c’est un trésor caché. Je ne connaissais pas et quand j’ai vu le documentaire (sur l’histoire du film : L’Enfer de Henri-Georges Clouzot par Ruxandra Medrea et Serge Bromberg, ndlr), j’ai trouvé cela fabuleux.

 

télécharger le fichier .pdf

   

juin 2015

La Nuit Européenne des Musées 2015
un grand succès partout en Europe

Les musées de 30 pays participants ont accueilli des millions de visiteurs avec des manifestations inédites.

 

télécharger le fichier .pdf

   

27 mai 2015

Az atya, a fiú és a képzőmüvészet

Victor Vasarely nemcsak az op-artnak volt az atyja: 2002-ben elhunyt második fia, Yvaral is elismert képzőművész és díszlettervező volt, az ő festményeiből, kinetikus hatású képeiből nyílt pénteken kiállítás a pécsi Modern Magyar Képtárban. A műveket elkísérte Pécsre Yvaral fia, Pierre Vasarely, valamint unokája, Hugo Vasarely is.

 

télécharger le fichier .pdf

   

23 mai 2015

Legalább egy alkotást biztos ismer Yvaraltól

Kevesen tudják, hogy a Renault autómárka rombusz alakú emblémáját Victor Vasarely a fiával, Yvarallal együtt tervezte, s mint Yvaral péntek esti, pécsi kiállításmegnyitóján kiderült, a mindenki által ismert jel az ő ötlete volt, a honoráriumot is ő kapta érte. Ha minden igaz, ez a Vasarely-fiú legismertebb alkotása.

A pécsi Janus Pannonius Múzeum Modern Magyar Képtárának pénteken nyílt kiállításán ennek ellenére a Renault-embléma nem került ki a falra Yvaral munkái közé. A művész első hazai bemutatóján elsősorban az apa nyomdokain járó op-art festmények és kinetikus képkísérletek láthatók a Vasarely Alapítvány Aix-en-Provence-i gyűjteményéből.

A megnyitón jelen volt Yvaral fia, Pierre Vasarely is, aki apja és nagyapja kapcsolatáról azt mondta az újságíróknak: tisztelték egymás életművét. Yvaral láthatóan apja nyomdokain járt az op-artban, némely műve szinte összetéveszthető az apja alkotásaival. Később egyéni útját az op-art és a pop-art mezsgyéjén találta meg: a tiszta geometriát antropomorf megjelenítésekkel keverve.

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 mai 2015

10 of the best museums in Europe… that you’ve probably never heard of

Head to Europe on a city break and a museum trip is likely, but why not take a detour from the big hitters and try one of these excellent alternatives instead ?

Vasarely Múzeum, Budapest
Full of paintings you really can just stare at, the Vasarely Múzeum is one of the key collections from the leader of the op-art movement. In a peaceful part of the city, on the bank of the Danube, the museum has over 400 of Victor Vasarely’s works, and also hosts contemporary art exhibitions. After a day sweating in the city’s baths, go for a wander around this quiet museum, watching the multicoloured lines, squares and waves morph and breath when you gaze at them. Fun and soothing stuff.
vasarely.hu
Open Tues-Sun 10am-5.30pm, adults £1.90, children 95p

 

télécharger le fichier .pdf

   

18 mai 2015
10 janvier 2016

OP ART KINETICS LIGHT

The Würth Collection – from Josef Albers
to Vasarely to Patrick Hughes

Art in itself is a challenge to the senses, and the works of art in this exhibition play in a particular way with our powers of perception by deluding them, suggesting movement or even moving themselves.

Kinetic Art and Op Art, the short terms that became established instead of Optical Art, were international movements in the 1950s and 60s which developed against the backdrop of a swiftly changing environment and of a social upheaval that questioned existing hierarchies. No longer was the viewer to be just a passive observer. Instead he or she should be included in the art process both intellectually and physically. Op Art and Kinetics provided the ideal prerequisites for this because of their playful qualities, which did not foster the traditional retrieval of the codes of the educated middle class, but targeted the sen-sory fundamentals of each observer in a quite direct and natural way. The artists, often organised in groups, worked on “open” works which promot-ed the active participation of the viewer in real or simulated movement. The general experience of an accelerated, industrially-informed everyday life, a new aesthetics of materials and the revelation of physics that ultimately nothing is static, had all furthered this turn to the moving image, (light) object or new forms of presentation, such as the environment which enables the viewer to also physically enter into the work of art.

 

télécharger le fichier .pdf

   

mai 2015

GRAND TOURISME
Autour d'Aix-en-Provence en Lexus NX 300h

Hommage à Vasarely

Nous rentrons à Aix et rejoignons le 1 avenue Marcel Pagnol, une adresse bien provençale. Lorsqu'il y ouvrit en 1976, le centre architectonique de la Fondation Vasarely, le grand artiste souhaitait créer une plateforme d'expérimentation. Urbanistes, architectes et plasticiens allaient y penser sensemble la cité de demain. l'édifice à été classé monument historique début 2013, mais un grand chantier de restauration avait été lancé dès 2010, soutenu par le ministère de la Cultures et les collectivités locales.

 

télécharger le fichier .pdf

   

Spring - Summer 2015

"The future takes shape in the geometric polychromatic and solar city. Here plastic arts will be kinetic, multi-dimentional and collective...most definitely abstract and inseperable from science."

Victor Vasarely

In the heart of Aix-en-Provence, just a two hour day trip from Château Saint-Martin and Hotel du Cap-Eden-Roc in the south of France, lies a place where optical illusions find their artistic home. It is here that the "father of Optical Art" - a term first used in the mid-sixties by Time magazine and today commonly referred to as Op Art - Hungarian artist victor Vasarely (1906-1997) established a foundation under his name to promote his ideas and to house his work.

 

télécharger le fichier .pdf

   

28 avril 2015

Six œuvres de Vasarely
retrouvent le château de Gordes

Après 20 ans d'absence, cinq tapisseries d'Aubusson et une céramique monumentale réintègrent la salle d'honneur... pour un temps.

La cheminée Renaissance, surmontée de son imposante frise, avait perdu ses compagnons de cimaises il y a près de vingt ans. La salle d'honneur du château de Gordes a aujourd'hui retrouvé la configuration qu'elle déployait de 1970 à 1996. Du temps du musée didactique de Victor Vasarely, le peintre de l'illusion optique. Une collection extraordinaire comptant 430 oeuvres originales (toiles, tapisseries, sculptures en bois peint...) sur trois étages.

Aujourd'hui, qui dit Fondation Vasarely dit Aix-en-Provence. Mais c'est vite oublier la genèse de cette formidable aventure artistique. Le rêve de l'artiste hongrois, "l'art pour tous" au coeur de "la Cité polychrome du bonheur", prit forme à Gordes.

Pierre Vasarely, unique petit-fils de Victor, et président de la Fondation Vasarely, dirigeait, adolescent, les visites guidées au château de Gordes

 

télécharger le fichier .pdf

   

24 avril 2015

La Hongrie à l'honneur
à la Fondation Vasarely

Le lien entre la Hongrie et la Fondation Vasarely ? L'artiste Vasarely lui même ; né à Pécs, ville hongroise jumelée à Aix-en-Provence.

Cette semaine l'office de tourisme de Hongrie a organisé une soirée découverte de ce pays. Les invités, en majorité des tour-opérateurs, agences de voyages, entreprises et représentant de la ville, ont pu assister à une présentation tant économique que touristique de la Hongrie

Pour Pierre Vasarely, le président de la Fondation qui est à l'origine du jumelage entre les deux villes, " la Hongrie doit devenir une destination pour les Aixois. Il faut faire découvrir les atouts fantastiques de ce pays ! "

 

télécharger le fichier .pdf

   

23 avril 2015

Vaucluse : six œuvres de Vasarely retrouvent le château de Gordes

Après 20 ans d'absence, cinq tapisseries d'Aubusson et une céramique monumentale réintègrent la salle d'honneur... pour un temps.

La cheminée Renaissance, surmontée de son imposante frise, avait perdu ses compagnons de cimaises il y a près de vingt ans. La salle d'honneur du château de Gordes a aujourd'hui retrouvé la configuration qu'elle déployait de 1970 à 1996. Du temps du musée didactique de Victor Vasarely, le peintre de l'illusion optique. Une collection extraordinaire comptant 430 oeuvres originales (toiles, tapisseries, sculptures en bois peint...) sur trois étages.

Aujourd'hui, qui dit Fondation Vasarely dit Aix-en-Provence. Mais c'est vite oublier la genèse de cette formidable aventure artistique. Le rêve de l'artiste hongrois, "l'art pour tous" au coeur de "la Cité polychrome du bonheur", prit forme à Gordes.

Pierre Vasarely (à gauche), l'unique petit-fils de Victor, et président de la Fondation Vasarely, dirigeait, adolescent, les visites guidées au château de Gordes : "Ce retour des œuvres est une grande émotion".
Photo Valérie Suau

 

télécharger le fichier .pdf

   

16 avril 2015

Encagnane : la vie autrement
en une semaine chrono

Par Manu Gros

C'est le thème du 5ème atelier annuel de prospective urbaine "Aix en 2040", qu'organise le collectif d'architectes et urbanistes aixois "Devenir" pour 42 étudiants rassemblés à la Fondation Vasarely. Hasard faisant, c'est aussi celui d'un projet municipal qui pourrait être appuyé par État et Région.

 

télécharger le fichier .pdf

   

19 avril 2015

Les œuvres de Vasarely exposées

Pierre Vasarely, petit fils de Victor Vasarely, s'est exprimé devant les 200 personnes venues assister au vernissage des œuvres de son grand père, à l'origine de l'art optique : cinq tapisseries d'Aubusson et une céramique monumentale de Rosenthal. Elles seront exposées dans la salle d'honneur du château de Gordes pendant trois ans.

 

télécharger le fichier .pdf

   

avril 2015

La Fondation Vasarely lève 12 000 €
pour restaurer "Majus"

Sur les conseils avisés d'un consultant en art, la Fondation Vasarely a fait appel à MyMajorCompany pour lever des fonds destinés à restaurer "Majus", une œuvre monumentale, victime des outrages du temps et de la pluie. 12 200 € ont été réunis et la restauration de l'œuvre doit débuter à l'automne 2015.

 

télécharger le fichier .pdf

   

15 avril 2015

Entre les affaires Tapie et Bettencourt,
les secrets de l’affaire Vasarely

Par Yann Philippin MEDIAPART

La fondation du maître de l’art optique a été vidée de la quasi-totalité de ses œuvres suite à un arbitrage annulé pour fraude par la justice. Pourtant, l’enquête pénale ne s’intéresse guère aux bénéficiaires présumés de cette lucrative opération.

Un mélange des affaires Tapie et Bettencourt, sur fond d’œuvres d’art, de cupidité, de déchirements familiaux et de procédures judiciaires : voilà le cocktail explosif de l’affaire Vasarely. Victor Vasarhelyi, dit Vasarely, inventeur et chef de file de l’art optique, fut une figure majeure de la peinture et des arts plastiques. En 1995, deux ans avant son décès, la fondation qu’il a créée a été vidée de ses tableaux suite à un arbitrage qui a bénéficié à ses deux fils, puis à sa belle-fille Michèle Taburno-Vasarely et à un avocat parisien.

 

télécharger le fichier .pdf

   

24 mars 2015

Nagyapám, Vasarely

Pierre Vasarely, az Aix-en-Provence-ban működő Vasarely Alapítvány elnöke a 168 ora.hu-nak adott interjút. Arról is beszélt: milyen volt nagyapaként a legendás művész, Victor Vasarely, s milyen művészeti, közösségi örökséget hagyott az unokájára.

 

télécharger le fichier .pdf

   

15 mars 2015

Umro Viktor Vasarely

Istaknuti predstavnik drugoga naraštaja  apstraktnih slikara, Viktor Vasarely, roḋen je u maḋarskom gradu Pečuhu 9. travnja 1908.

U Budimpešti je 1928. postao učenik Sandora Bortnyika i Laszla Moholy Nagya, koji su došli iz Gropiusova Bauhausa u Weimaru. S 24 godine Vasarely dolazi u Pariz slijedeći upute svojih profesora da umjetnost nije ništa, a da je zanat sve, te je preživljavao kao crtač i grafičar. Njegove prve slike u trendu su vremena, da bi tek na kraju 2. svjetskog rata 1944. izbio iz njega budući Vasarely na izložbi koju je postavila galeristica Denise Rene.

U toj suradnji galeristice, koja je išla ispred vremena i okupljala umjetnike kao što su Maljevič i Mondrian, slikare koji su u slikarstvu tražili drugi kut izražavanja, nastala je 1955. Umjetnost pokreta.  Uz Marcela Deschampsa koji je prvi put počeo prakticirati Umjetnost pokreta, Vasarely je jedno od najjačih imena u Žutom manifestu kojim je službeno obilježen početak tog slikarskog pravca, a u kojem on simbolizira Op Art. Poslije Pariza, gdje je imala razmjere šoka, izložba Umjetnost pokreta putovala je u New York i druge svjetske metropole. Kada je bio na vrhuncu popularnosti, Vasarely, osnivač Op Arta, gostovao je potkraj 60-ih godina 20. stoljeća godina sa svojom grupom u Zagrebu, u sklopu Novih tendencija, smotre koja je u drugoj polovici 60-ih okupljala u Zagrebačkoj galeriji suvremene umjetnosti najpoznatije umjetnike optičko kinetičkog usmjerenja iz cijelog svijeta. Osvrćući se na svoj rad Vasarely je u reviji Le Figaro litteraire u jednom intervjuu rekao: Izražajna forma novih ćovjekovih iskustava nije opisivanje, več analogija. Tradicionalno slikarstvo iscrpilo je svoje tehnićke mogućnosti, ono je danas osuḋeno na ponavljanje. Likovna umjetnost je prinos uljepšavanju umjetnih krajolika, čini ih veselijima i raznovrsnijima.

Viktor Vasarely umro je u Parizu 15. ožujka 1997. U njegovu rodnom gradu Pečuhu otvoren je muzej s njegovim djelima.

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 mars 2015

Les expos mode à ne pas rater :
Lanvin, McQueen et Dries Van Noten

Dries Van Noten à Anvers
Rassembler Vasarely, Rubens, Rothko, Picasso, Damien Hirst, Fantin-Latour, Marcel Broodthaers, Cy Twombly, Kees Van Dongen, Giuseppe Penone… d’innombrables commissaires d’exposition en rêveraient. Dries Van Noten l’a fait. Et plutôt deux fois qu’une.

 

télécharger le fichier .pdf

   

9 mars 2015

"David Bowie is"
à la Philharmonie de Paris :
une exposition riche et fidèle à l'artiste

Le visiteur apprendra beaucoup de choses sur Bowie, sur les nombreux auteurs et œuvres qui l'ont influencé, qui vont de Tristan Tzara, le poète dadaïste, au peintre Victor Vasarely, en passant par le cinéaste Stanley Kubrick.

 

télécharger le fichier .pdf

   

6 mars 2015

L'Exposition "BOWIE IS"
... Paris or maybe Hell ?

Le public français intéressé peut enfin voir depuis le 3 mars, à Paname, l’exposition Bowie Is – dont il a déjà été abondamment question dans les médias hexagonaux en 2013, lorsqu’elle a pour la première fois été montrée… à Londres.

Des noms, des titres d’oeuvres, des images très divers se télescopent pour le plaisir des yeux, des oreilles et des neurones : le peintre Victor Vasarely, le mime Lindsay Kemp, le personnage de série télévisée Garney Slade – incarné par le chanteur Anthony Newley -, le rocker Little Richard, pour les débuts de carrière ; le cinéaste Stanley Kubrick et son 2001, L’Odyssée de l’espace pour Space Oddity. Stanley Kubrick et son Orange mécanique, l’écrivain J. G. Ballard et La Foire aux atrocités pour l’époque glam et les créations d’univers dystopiques ; la peintre Sonia Delaunay, l’écrivain Hugo Ball, le dadaïste Tristan Tzara et sa pièce de Coeur à gaz (1923), pour une apparition télévisuelle en costumes, en 1979, avec Klaus Nomi ; le cinéaste Fritz Lang et son Metropolis pour la période Diamond Dogs ; l’actrice Marlene Dietrich, le dramaturge Bertolt Brecht, la comédie musicale Cabaret pour la théâtralité à l’allemande. Le peintre expressionniste Erich Heckel, qui a servi de référence pour la pochette de The Idiot - l’album d’Iggy Pop co-écrit et produit par Bowie, et enregistré en partie en Allemagne, en 1977. Le producteur Tony Visconti, le musicien Brian Eno, le styliste Kansai Yamamoto, le designer Jonathan Barnbrooke, pour les personnalités ayant travaillé en collaboration avec Bowie.
De quoi se cultiver, si besoin !…

 

télécharger le fichier .pdf

   

4 mars 2015

Sur un air de Bowie à la Philarmonie

Trois mois pour une expo à la philarmonie de Paris qui a soulevé l'hystérie des foules à travers le monde; les fans parisien de cette figure du rock auront-ils leur dose ?

La première partie de l'expo montre la construction mentale et culturelle de David Jones. Influencé par son demi-frère Terry, le jeune homme absorbe la culture qui l'environne comme une éponge, ainsi que le jazz et le rock'n'roll venus d'Amérique. Un saxophone et une guitare douze cordes racontent l'apprentissage au sein de groupes confidentiels. À 18 ans, en 1965, Jones devient Bowie: la lettre en attestant officiellement est présentée. L'histoire s'accélère. Gilbert & George, Vasarely , David Bailey , Andy Warho imprègnent le travail du jeune homme. Et aussi Kubrick qui lui inspire Space Oddity, premier tube. Après avoir été mode, puriste du r'n'b, mime, chanteur folk aux cheveux longs, Bowie se trouve, enfin. Diffusé sur un écran géant, le passage de Bowie dans «Top of the Pops», le 6 juillet 1972, est le moment où l'exposition bascule, comme la carrière du chanteur ce jour-là lorsque l'Angleterre a découvert cette créature ultrasexuée et ambiguë.

 

télécharger le fichier .pdf

   

1 mars 2015

SEVÄRT AIX-EN-PROVENCE

Op-konst i optimal miljö

Efter decennier av fôrfall börjar Fondation Vasarely återfå sin forna glans. SvD har besökt ett av op-konstens ladmärken i franka Aix-en-Provence.

 

télécharger le fichier .pdf

   

22 février 2015

Candilis, architecte de notre Petit Nice exposé à la Fondation Vasarely

Jusqu'au 28 février, on y éclaire le travail de l'artiste et architecte considéré comme le plus original de la vague de constructions sociales des années 60

 

télécharger le fichier .pdf

   

9 février 2015

L'agenda de la semaine

Cette semaine, on va chez Carlo Mollino à l’Institut culturel italien – on découvre les photos d’Asako Shimizu chez Next Level – on apprend du nouveau sur Candilis à la Fondation Vasarely – et on achète un dessin de Rudy Ricciotti à la Galerie Vitrine - 65. Sept jours donc pour…

En découvrant les jeux géométriques de l’Hexacube, cette cellule habitable qui pète le jaune et l’orange en version futuriste, on se dit qu’après tout, l’architecte Georges Candilis et l’artiste Victor Vasarely devaient avoir un tas de choses à se raconter. Fruit de cette affinité, la fondation du second expose aujourd’hui le travail du premier, grâce au dévouement de Clément Cividino, fin connaisseur pour avoir réuni une importante archive à ce sujet.

 

télécharger le fichier .pdf

   

7 février 2015

Aix-en-Provence : exposition autour de l’œuvre de l’architecte Georges Candilis à la Fondation Vasarely

Jeudi soir, dans la salle de conférence de la Fondation Vasarely au Jas de Bouffan, à Aix-en-Provence, Takis Candilis honorait ainsi la mémoire de son père Georges. C’était à l’occasion du vernissage de l’exposition consacrée au célèbre architecte et organisée par Les Amis de la Fondation Vasarely présidés par l’expert d’art Daniel Chol.

Clément Cividino, commissaire de l’exposition, Pierre Vasarely, Président de la Fondation Vasarely, Takis Candilis et Daniel Chol, Président des Amis de la Fondation Vasarely posent devant un module de Candilis. (Photo M.E.)

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 février 2015

Inauguration de l'exposition
Georges Candilis

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 février 2015

V olomouckém muzeu frčí optické umění. Jeho křivky tvaroval Vasarely

Muzeum umĕní Olomouc obohatilo své sbírky o dvĕ díla svĕtoznámého malíře, grafika a sochaře mad'arského původu, průkopníka op-artu neboli optického umĕní Victora Vasarelyho. Prostřednictvím umĕlcova vnuka získalo rozmĕrnou tapiserii Harmas a menší obraz Terek. Obĕ díla nyní představuje společnĕ s dalšími patnácti zapůjčenými serigrafiemi na výstavĕ Victor Vasarely - Nová akvizice.

 

télécharger le fichier .pdf

   

5 février 2015

V olomouckém muzeu frčí optické umění. Jeho křivky tvaroval Vasarely

Muzeum umĕní Olomouc obohatilo své sbírky o dvĕ díla svĕtoznámého malíře, grafika a sochaře mad'arského původu, průkopníka op-artu neboli optického umĕní Victora Vasarelyho. Prostřednictvím umĕlcova vnuka získalo rozmĕrnou tapiserii Harmas a menší obraz Terek. Obĕ díla nyní představuje společnĕ s dalšími patnácti zapůjčenými serigrafiemi na výstavĕ Victor Vasarely - Nová akvizice.

 

télécharger le fichier .pdf

   

4 février 2015

Pierre Vasarely, vnuk Victora Vasarelyho a prezident Fondation Vasarely nám přiblíží tvorbu tohoto mad'arsko–francouzského malíře, grafika a sochaře, který je obecnĕ považován za jednoho z představitelů op-artu a kinetického umĕní.

 

 

   

3 février 2015

Werklig - Victor Vasarely

Concevoir l'identité visuelle d'une exposition, lorsqu'il s'agit d'une grande personnalité de l'art n'est jamais une tache facile. Le studio finlandais Werklig livre un superbe travail pour "Optical Paintings", un parcours consacré au grand maître de l'art optique Victor Vasarely au Musée d'art moderne de Espoo. Une interprétation personnelle et identifiable adaptée à tous les supports de communication, de l'affichage print aux plateformes digitales, en passant pas la scénographie et la signalétique.

 

télécharger le fichier .pdf

   

3 février 2015

De Leucate à Aix-en-Provence,
Candilis l'architecte s'expose

L'œuvre de Georges Candilis ne cesse de se dévoiler. Clément Cividino a conçu l'exposition que la fondation Vasarely inaugure ce jeudi. Depuis sa première exposition à Port-Leucate consacrée à à l’oeuvre de Georges Candilis qui a réalisé la station balnéaire, Clément Cividino n’a pas cessé de poursuivre ses recherches sur l’architecte pour lui redonner la place qu’il mérite dans l’histoire de l’architecture. Son travail a attiré l’attention de la fondation Vasarely d’Aix-en-Provence qui lui a confié la direction d’une nouvelle exposition intitulée Parallélisme géométrique qui est inaugurée ce jeudi.

 

télécharger le fichier .pdf

   

2 février 2015

V Olomouci vystavují rozšířenou sbírku dĕl průkopníka op-artu Vasarelyho

OLOMOUC - Sbírky Muzea umĕní v Olomouci se rozrostly o dvĕ významná díla svĕtoznámého malíře a grafika mad'arského původu Victora Vasarelyho. Jde o obraz Terek z roku 1951 a dva půl metru velkou tapisérii Harmas z roku 1966. O jejich získání usilovalo muzeum sedm let. Nejnovější př írůstky představuje nová expozice s názvem Victor Vasarely - Nová akvizice. Potrvá do poloviny kvĕtna.

 

télécharger le fichier .pdf

   

février 2015

Une exposition proposée par les Amis de la Fondation Vasarely avec la participation Avec la participation de la direction des Musées et du Patrimoine culturel de la ville d’Aix-en-Provence et la direction régionale des Affaires culturelles Provence Alpes Côte d’Azur.

 

télécharger le fichier .pdf

   

février 2015

De la Renaissance
à aujourd'hui
le pouvoir de la couleur

 

télécharger le fichier .pdf

   

31 janvier 2015

Georges Candilis à la Fondation Vasarely

La Fondation Vasarely inaugure, le 5 février, une exposition consacrée à Georges Candilis. Architecte et urbaniste né à Bakou, ce collaborateur et disciple de Le Corbusier reste le plus original des architectes de la grande vague des constructions sociales des années 60.

 

télécharger le fichier .pdf

   

31 janvier 2015

Hlavním lákadlem olomouckého Muzea umĕní bude letos Vasarely

Od roku 2007 usilovalo Muzeum umĕní Olomouc o dílo svĕtoznámého zakladatele op-artu Victora Vasarelyho a díky dobrým kontaktům se mu nyní tento sen splnil. Právĕ tapisérie Harmas a Vasarelyho obraz Terek se stanou hlavními muzejními taháky roku 2015.

„O získání Vasarelyho díla usilujeme od doby, kdy jsme pořádali jeho divácky velmi úspěšnou přehlídku. Podařilo se nám to na sklonku loňského roku díky kontaktům s umělcovým vnukem Pierrem Vasarelym a podpoře Ministerstva kultury a Olomouckého kraje,“ řekl ředitel muzea Michal Soukup.

 

télécharger le fichier .pdf

   

31 janvier 2015

La Ciudad Universitaria de Caracas

Aproximación al tema de los espacios, la luz y el color

... Distintos son los colores del arte abstracto cosmopolita internacional, un esperanto plástico producto de la post-guerra. Espléndido espacio es de la entrada de la Sala de Conciertos con obras de Mateo Manaure, Pascual Navarro, Víctor Vasarely y Antoine Pevsner. Máxima expresión en el conjunto de la Ciudad Universitaria son los murales curvilíneos de Fernand Lèger, su vitral de la Biblioteca Central; y los plafones acústicos policromados del techo y laterales del espacio abstracto del Aula Magna, obra del artista norteamericano Alexander Calder.

 

télécharger le fichier .pdf

   

30 janvier 2015

Wadsworth Atheneum’s New Spaces for Contemporary Art

... this weekend, the museum is opening two permanent galleries dedicated to contemporary art. As part of a five-year, $33 million renovation scheduled to conclude in the fall, the galleries — covering more than 7,000 square feet — have been refurbished and reinstalled with significant objects from the collection. ... One bay displays Minimalism and Op Art, with paintings by Josef Albers, Victor Vasarely, Ellsworth Kelly and others. Mr. Kelly is among 14 Matrix artists represented in the galleries.

 

télécharger le fichier .pdf

   

29 janvier 2015

VICTOR VASARELY
new acquisitions

on Thursday, January 29 2015 at 6/30 p.m.
Olomouc Museum of modern Art, Denisova 47

The exhibition will be intruduced by
Michal Soukup - Museum Director

Opening words by
Gina Renotière - Author of the exhibition
Pierre Vasarely - President of the Vasarely Foundation

website : www.olmuart.cz

 

télécharger le fichier .pdf

   

28 janvier 2015

Sbírky Muzea umĕní rozšířila díla malíře a grafika Vasarelyho

Sbírky Muzea umĕní v Olomouci se rozrostly o dvĕ významná díla svĕtoznámého malíře a grafika mad'arského původu Victora Vasarelyho. Jde o obraz Terek z roku 1951 a dva půl metru velkou tapisérii Harmas z roku 1966. O jejich získání usilovalo muzeum sedm let. Nejnovĕjší přírůstky budou od čtvrtka představeny na expozici s názvem Victor Vasarely - Nová akvizice. Výstava, kterou doplní autorovy umĕlecké sítotisky, bude otevřena do poloviny kvĕtna.

 

télécharger le fichier .pdf

   

27 janvier 2015

Le mécénat populaire pour préserver le patrimoine culturel fraçais

De plus en plus de français font des dons pour contribuer à la préservation ou à la restauration des monuments et des œuvres du patrimoine culturel français. La volonté de préserver ce patrimoine et les nombreux avantages dont bénéficient les donateurs permettent d'expliquer le succès grandissant de ce mécénat populaire, qui a représenté près de 3 millions d'euros de dons l'an dernier.

 

télécharger le fichier .pdf

   

19 janvier 2015

Le patrimoine leur dit merci

MÉCÉNAT POPULAIRE.
Près de 3 M€ ont été offerts par des français anonymes à plusieurs projets de restauration de bâtiments ou d'œuvres d'art. Le financement participatif se dévelope massivement.

 

télécharger le fichier .pdf

   

19 janvier 2015

Patrimoine : le mécénat à l’œuvre

Ils ne sont pas forcément très riches mais ils sont généreux. Les Français qui investissent dans le patrimoine culturel national sont de plus en plus nombreux.

 

télécharger le fichier .pdf

   

13 janvier 2015

Quand Belle-Ile inspirait Monet

Il se promène le long de la côte sauvage, qui lui inspira 39 toiles. Il se déplace avec son guide, porteur de chevalet et ami, le pêcheur Hippolyte Guillaume, dit Poly. Monet met en lumière Port-Domois, les Aiguilles de Coton, le Rocher du lion, la Roche percée, l'entrée de Port-Goulphar. Par la suite, les peintres seront nombreux à marcher dans les pas de Monet : de Charles Cottet, Gustave Loiseau, Emile Dezaunay, Jean Puy, Constantin Kousnetzoff et Jean-Francis Auburtin à Ellsworth Kelly, en passant par Victor Vasarely, Jean Hélion, André Marchand, Marcel Gromaire ou Pierre Alechinsky. En 1886, le peintre australien Russel, ami de Rodin, fit construire une maison à Port-Goulphar. Et l'arrivée du chemin de fer jusqu'à Quiberon développera un engouement pour l'île.

© Le Télégramme

 

télécharger le fichier .pdf

   

8 janvier 2015

Communiqué de presse

Exposition Georges Candilis
Parallélisme géométrique


 

télécharger le fichier .pdf

   

8 janvier 2015

A Pop-Up Book For Grownups

See the eye-popping canvases of Victor Vasarely, the grandfather of Op art, transformed into colorful 3-D paper sculptures.

Hungarian-French artist Victor Vasarely is widely considered the father of Op art, the abstract art movement that made use of trippy optical illusions to fool the viewer's eye. Beginning in the 1930s, with fellow Op-art pioneers like Josef Albers, Vasarely used tricks of geometry, color, and shadow to make the 2-D appear 3-D. Some of Vasarely's paintings might make you feel dizzy or like you’re hallucinating: he turned flat canvases into psychedelic wormholes.

 

télécharger le fichier .pdf

   

janvier 2015

Pierre Vasarely, président,
le conseil d'adminisitration
et l'équipe de la Fondation Vasarely
vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2015.

 

télécharger le fichier .pdf

   
   

Revue de presse 2017

 
 

Association de amis de la Fondation Vasarely
1, avenue Marcel Pagnol
Jas de Bouffan
13090 Aix-en-Provence

Association - Statuts et A.G. - Manifestations - Catalogue raisonné - Presse - Publications - Art Cinétique - Adhésion - Contact
Facebookacebook - English version - Deutsche Version - Magyar változat

Copyright 2015 ©Association des amis de la Fondation Vasarely