Page d'accueil

Association des amis de la Fondation Vasarely

English
Deutsch
Magyar
Facebook
 
 

 

 

 

 

 

 

Conférence de Natacha Pugnet

Les Amis de la Fondation Vasarely vous proposent une conférence de

Natacha PUGNET
Auteur et critique d'art

François Morellet
Portrait d'un "rigoureux rigolard"

le mardi 21 mai à 18h

Natacha Pugnet est critique d’art et membre de l’AICA. Elle enseigne l’histoire de l’art contemporain à l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes. Auteur de nombreux articles sur les pratiques récentes, elle collabore à la revue 20/27. Elle a fait paraître Figures d’artistes, un ouvrage d’entretiens (Archibooks, 2008), dirigé Jeux d’exposition (ESBAN, 2011), Les doubles je[ux] de l’artiste (PUP, 2012), et L’effacement de l’artiste. Essai sur l’art des années 1960 et 1970 (La Lettre volée, 2012) qui interrogent le rôle, le statut et la figure de l’artiste.

Depuis ses débuts, François Morellet a élaboré une démarche alliant systématisme et hasard programmé. Refusant la sensibilité de l’exécution, limitant autant que possible les décisions subjectives, il privilégie les formes et configurations simples. La mise au point de règles lui permet de contrarier la géométrie première de ses compositions et de jouer avec les connotations qui lui sont attachées. Nourries de références à l’histoire de l’art, ses œuvres – peintures, sculptures et installations – attestent une position résolument distanciée. Particulièrement sensible dans les titres, l’humour vient déjouer la neutralité et l’anonymat apparents des réalisations.

Fondation Vasarely
Jas de Bouffan - 1 avenue Marcel Pagnol
13090 Aix-en-Provence

Conférence du 21 mai, Natacha Pugnet

Morellet portrait d’un rigoureux rigolard

A partir d’entretiens qu’elle a eus avec François Morellet, Natacha Pugnet a présenté l’artiste en « rigoureux rigolard », caractérisations dans lesquelles il se reconnaît.

Rigoureux, il l’est dans toute sa démarche : refus de la subjectivité, effacement de l’artiste… La rencontre avec Vasarely, dans les années 50, l’a poussé à être encore plus radical dans sa recherche d’abstraction géométrique. Il conçoit l’œuvre selon des principes aléatoires, des hasards programmés ainsi l’utilisation du nombre Π comme principe organisateur, le mariage de l’ordre et du désordre… elle est ensuite réalisée par d’autres. Comme Vasarely, il décline une réalisation en différentes « constructions » ou « déconstructions », mais avec une dimension plus ludique, mélange de rigueur et d’humour…

Rigolard, il l’est dans ce jeu et son souci de faire participer le spectateur à la création de l’œuvre. L’artiste ne doit pas se prendre au sérieux, comme le dadaïsme le lui a suggéré. Sa participation au GRAV (Groupe de Recherche d’Art Visuel) souligne sa recherche d’un art interactif et ludique à fonction sociale.

Le propos de la conférencière s’est appuyé sur des projections d’œuvres dans les différents supports qu’affectionne l’artiste : matériaux bruts, néons, scotch noir pour « défigurer » tableaux ou statues…

Peintre, sculpteur, graveur, installateur, François Morellet joue sur plusieurs registres que nous aurons le plaisir d’apprécier lors de la grande exposition prévue au Box, à Marseille à partir du 23 mai.

 
 

Association de amis de la Fondation Vasarely
1, avenue Marcel Pagnol
Jas de Bouffan
13090 Aix-en-Provence

Association - Statuts et A.G. - Manifestations - Catalogue raisonné - Presse - Publications - Art Cinétique - Adhésion - Contact
Facebookacebook - English version - Deutsche Version - Magyar változat

Copyright 2014 ©Association des amis de la Fondation Vasarely